Voyance

Créer son commerce de voyance

Les sites et services de voyance sont très nombreux sur le net. Si il est vrai qu’il y a de nombreuses voyantes en cabinet, il est moins vrai que sur internet les acteurs sont nombreux.
En temps de crise, tout le monde se demande comment gagner de l’argent. Il faut dire que dans les moments d’incertitude les gens se posent des questions mais aussi parce que si il y a de moins en moins de monde dans les églises, il y en a toujours plus sur leur téléphone ce qui fait grandement réfléchir les voyants en herbes. Nous allons voir ici, comment créer un business lucratif en prédisant le futur aux autres.

business voyance

La divination: Un marché de plus de 3 milliards d’euros par an

C’est un fait, bon nombre de français se sont déjà tournés vers les arts divinatoires pour connaître leur avenir. Alors qu’en 2008 la crise économique éclatait, le nombre de consultations à la city de Londres a beaucoup augmenté. Covid-19, argent mais surtout problèmes de cœur, les raisons de consulter une voyante sont toujours nombreux.

Avec une offre et une politique commerciale agressive, le marché de la voyance sur internet n’a jamais été aussi lucratif.

Seulement il ne faut pas se faire d’illusions car le problème d’internet aujourd’hui reste l’influence des GAFA qui sont toujours plus gourmands. Comme ils veulent toujours augmenter leurs revenus publicitaires, annoncer devient de plus ne plus coûteux et se positionner dans les résultats naturels, c’est-à-dire gratuits est de plus en plus compliqué. Aussi, une petite voyante avec son petit site internet, n’a aucune chance de se positionner correctement dans les différents supports. C’est pour cette raison que le nombre d’acteurs se réduit toujours plus sur internet car on assiste à une concentration des pouvoirs de quelques-uns qui se partagent tout le marché en proposant des liens d’affiliation aux propriétaires de sites.
En faisant cela, ils ne permettent pas juste aux propriétaires de sites de gagner de l’argent en faisant de la publicité pour les gros services de voyance en France, non, ils poussent des webmasters à créer des sites spéciaux, optimisés pour apparaître dans les résultats de recherche ou les réseaux sociaux et gagner de l’argent.

Donc trouver une voyante indépendante en première ligne sur internet est devenu impossible.

Comment gagner de l’argent avec la divination?

Il faut alors se faire connaître sur les réseaux sociaux ou dans les forums mais surtout à l’échelle locale. En effet, les voyantes indépendantes travaillent pour la plus grande partie d’entre elles en cabinet et font leur publicité à l’échelle locale.

Pour gagner de l’argent en prédisant l’avenir on peut se doter d’un numéro de téléphone audiotel, un téléphone surtaxé mais ce n’est pas toujours très rentable à cause de ce que nous avons vu plus haut. En effet, les frais de publicité sont toujours plus élevé.

Il faut donc se constituer une audience en allant participer à des forums et en intervenant sur des groupes de réseaux sociaux. Pour cela, il faut offrir une réponse de qualité et gratuite à des gens qui posent une question. C’est ensuite, qu’il sera possible d’en attirer dans son site ou son cabinet. C’est un travail à part entière.

Qui peut être voyant?

Tout le monde et c’est ça le problème. Quand on regarde les conditions de recrutement des grosses compagnies de voyance par audiotel on se rend compte qu’il n’y a pas de profil précis.

Toute personne sachant parler au téléphone peut travailler sur une plateforme.

Il e va de même pour la divination en cabinet. Tout le monde peut s’installer du jour au lendemain et commencer à prédire l’avenir.

C’est de que font de nombreuses personnes qui ont bien compris que ce travail peut se montrer très intéressant. Outre le fait qu’il permet de voir du monde et de travailler de chez soit, avec une consultation qui peut facilement monter à 100euros, il n’y a pas besoin de voir beaucoup de monde pour faire on mois.

Si en plus on regarde les tarifs des astrologues et de certaines voyantes qui dépassent même les 200euros alors on comprend pourquoi se métier attire et pourquoi elles portent presque toutes bijoux et montres de luxe.

Les hommes ne sont pas en reste, ils sont aussi un bon nombre à être voyants. Il ont d’ailleurs une certaine capacité à se montrer sans scrupules. Ils sont dans tous les domaines de l’ésotérisme, allant de la tarologie aux services de médiums. Ici, le bagout de certains leur permet de faire des séances collectives, très lucratives et très faciles à mettre en œuvre grâce à l’effet barnum. Cet effet, est celui qui exploite une capacité très humaine à se raconter des histoires. Ce n’est pas le médium qui raconte une histoire mais l’écoutant qui trouve des similarités dans le discours de l’orateur.

Donc il est clair que tout le monde peut être voyant à partir du moment où il y a une capacité à parler et à raconter des histoires en face d’une personne ou d’un groupe.

Est-ce légal?

Oui, il suffit de s’enregistrer en créant une société ou en se mettant à son compte. Pour cela il suffit de constituer sa structure et on peut commencer tout de suite. C’est si simple que beaucoup sautent le pas.

Il n’est pas rare de voir des marabouts qui offrent en plus des services de magie mais là c’est autre chose. Ce genre de pratique n’est pas autorisée. Et puis la voyance n’est pas ouverte à tous les clients, il faut en effet être majeur pour pouvoir consulter dans le cadre d’une voyance payante.

Quelle solution choisir?

Nous avons vu que ceux qui veulent travailler en ligne vont se heurter à la concurrence des professionnels le l’internet. Aussi, il est préférable de chercher à se placer sur les réseaux sociaux mais surtout à l’échelle locale avec des clients de sa ville ou de sa région.

Avec cette méthode et avec les revenus qu’il est possible de tirer de sa pratique, il sera rapidement possible de gagner dans les 300euros par mois. En plus la flexibilité des horaires sera au rendez-vous alors que dans le cadre de la voyance par site internet, on devra passer beaucoup trop de temps à lutter contre les professionnels qui passent tout leur temps à promouvoir leur site.

Aussi, il est préférable de se faire connaître dans les outils locaux pour une voyance en cabinet et sur les groupes et forums de réseau sociaux si il est possible de facturer à distance.

Comment facturer?

Des services comme Paypal permettent d’encaisser de l’argent par carte de crédit. Pour cela il faut avoir un site internet, qu’il est possible de se faire créer par des agences comme kipsii.com pour une somme de 800euros environ.

Et puis il y a la méthode par téléphone. Pour cela, il est possible de trouver des services clés en main qui proposent de vous attribuer une ligne audiotel pour gagner de l’argent à la minute.

Enfin, il y a toujours la méthode de la voyance ne cabinet avec l’utilisation d’argent liquide et celle d’un TPE qui permet d’accepter les paiements par carte bancaire.
Dans ce dernier cas, il faut bien prendre le temps de comparer les offres car ce n’est pas obligatoirement celle de votre banque qui est la plus avantageuse.

Faut-il avoir un don pour être voyante ou voyant?

Nous terminons par cette question qui ne va pas entrer en ligne de compte pour bon nombre de lecteurs. Si il est vrai que le don de voyance n’est pas prouvé, il est vrai aussi que bon nombre de praticiens n’ont strictement aucune autre capacité que celle de raconter des histoires et de parler à des gens.

Mais nous voulons terminer cet article en attirant l’attention du lecteur sur le fait que de nombreuses clientes et clients sont en détresse.
Le plus souvent se sont des affaires de cœur faciles à gérer. Mais parfois il y a des cas plus compliqués comme des gens qui viennent pour un conjoint malade, pour un enfant décédé. Là, on à affaire à une véritable détresse à laquelle il faut pouvoir répondre autrement qu’en facturant un service.

Il appartient à chacun de savoir en son âme et conscience si il lui est possible de gérer ce genre de situation mais il est vrai que c’est un aspect important du métier de voyant qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire